Les secteurs touchés par la grève de jeudi

La journée intersyndicale de grèves et de manifestations devrait affecter fortement le service public, mais aussi le privé, comme chez Total ou les constructeurs automobiles. Le point complet.

SECTEUR PUBLIC

Fonction publique.- L'intersyndicale appelle les 5,2 millions d'agents de la fonction publique d'Etat, territoriale et hospitalière à manifester, notamment pour demander «l'arrêt de la politique aveugle de suppressions d'emploi et un moratoire immédiat sur celles contenues dans le budget 2009».

Education nationale.- Sept fédérations appellent les personnels de la maternelle à l'université à faire grève pour demander l'arrêt des suppressions de postes (13.200 dans les écoles, collèges et lycées, 900 dans l'enseignement supérieur et la recherche en 2009) et dénoncer les orientations éducatives du gouvernement. La Ville de Paris a par ailleurs demandé jeudi dernier aux parents de ne pas envoyer leurs enfants en classe le 19 mars, à l'occasion de la journée interprofessionnelle de grèves et de manifestations, malgré l'application du Service minimum d'accueil (SMA) dans les écoles.

SNCF.- Tous les syndicats appellent à une grève de mercredi 20h à vendredi 8h, en rejetant les «multiples réorganisations» en cours. L'Unsa et la CFTC se sont ralliées au mouvement. Les prévisions de trafic n'ont pas encore été communiquées.

RATP.- Quatre syndicats sur huit (CGT, CFDT, FO et Sud) appellent à se joindre au mouvement contre six organisations le 29 janvier. Les autres privilégient le transport des manifestants en Ile-de-France. Le préavis de grève de la CGT court du mercredi 22h30 au vendredi 6h30. Pas de prévisions de trafic disponibles pour l'instant

Air France.- Huit syndicats invitent à la grève mais la direction ne prévoit «a priori aucune perturbation» du trafic. Le 29 janvier, la grève d'une partie des aiguilleurs du ciel avait conduit à l'annulation de nombreux vols.

France Télécom.- Tous les syndicats ont déposé des préavis de grève car «la crise ne doit pas être le nouveau prétexte utilisé pour opérer de nouvelles restructurations».

La Poste.- L'intersyndicale (CGT, CFDT, Sud, FO et CFTC) appelle à la grève, entre autres, contre la future transformation en société anonyme.

Energie (EDF, GDF-Suez, etc.).- CGT, CFDT, FO, CGC, CFTC, Unsa et Solidaires se joignent à la mobilisation de jeudi.

 

SECTEUR PRIVÉ

Total.- CGT et CFDT seront présents jeudi dans les cortèges. Elles critiquent l'annonce de 555 suppressions d'emplois en France après un profit record de 13,9 milliards d'euros en 2008.

Rhodia.- La CGT appelle à la grève contre des «mesures de flexibilité». Des cars partiront de l'usine de Saint-Fons (Rhône) pour rejoindre des salariés d'autres groupes chimiques, Bluestar et Arkéma.

Automobile.- Des appels à cesser le travail sont lancés chez Renault et Peugeot, allant d'un syndicat sur certains sites à une intersyndicale complète sur d'autres.

Banques.- Toutes les fédérations syndicales lancent des appels à la «mobilisation» en demandant «les moyens de rendre un service digne de ce nom».

Secteur médico-social privé.- Quatre fédérations (CGT, CFTC, FO et CFE-CGC) appellent à la grève en exprimant leur colère contre les projets de révision de leur convention collective.

Commerciaux.- CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT et FO demandent aux VRP, technico-commerciaux, cadres de la vente, vendeurs à domicile et autres commerciaux de se mobiliser pour le «développement de vrais emplois face à la précarité».

Journalistes.- L'intersyndicale souhaite la mobilisation d'une profession «croulant sous le travail». Appel à la grève toutes catégories dans l'audiovisuel public.

D'autres géants du privé sont visés par des appels à la grève : Saint-Gobain, Auchan et Carrefour. Des usines sont déjà en grève en raison de licenciements annoncés, comme GlaxoSmithKline à Evreux et Faurecia dans le Pas-de-Calais.

 

 

 


Tag(s) : #La revue de presse