Un ménage sur deux vit avec moins de 2 260 euros par mois

 

L'Insee publie aujourd'hui sa nouvelle édition de « Revenus et patrimoine des ménages ».

État des lieux en quelques chiffres.

 

Niveau de vie

En 2006, le revenu disponible moyen par ménages français - c'est-à-dire après prise en compte des prestations sociales et paiement des impôts - s'est élevé à 32 550 euros par an. De son côté, le revenu disponible « médian », qui partage les Français en deux parties égales, était de 27 150 euros, soit près de 2 260 euros mensuels. Dans un ménage où le chef de famille est employé, le revenu disponible du ménage s'élève en moyenne à 24 470 euros par an. Ce chiffre atteint 33 510 euros pour un ménage dont la personne de référence est agriculteur, 48 800 chez les artisans-commerçants-chefs d'entreprise et 56 000 chez les cadres.

En termes de niveau de vie - qui prend en compte les économies d'échelle que procure la vie en commun -, la médiane atteint 17 600 euros par membre du ménage, soit 1 470 euros mensuels. Le niveau de vie est croissant avec l'âge, jusqu'à 59 ans, puis décroissant.

En France, le niveau de vie des 10% des personnes les plus aisées est 3,4 fois supérieur à celui des 10% des personnes les plus modestes. Le revenu disponible de ces derniers se compose à près de 42% de transferts sociaux.

Les cadres ou professions intellectuelles supérieures, en particulier les professions libérales, ont le niveau de vie moyen le plus élevé, soit 33 480 euros par an. C'est deux fois plus que celui des ouvriers. Revenus d'activités et patrimoine expliquent cette différence.

Pauvreté

Toujours en 2006, on comptait en France métropolitaine 7,9 millions de personnes pauvres, soit 13% de la population. Le seuil de pauvreté est généralement fixé à 60% de la médiane du niveau de vie, soit 880 euros par mois. Le nombre de personnes pauvres a décru régulièrement entre 1999 et 2002 - notamment en raison de la baisse du chômage sur une grande partie de la période - et fluctue depuis « sans qu'une tendance nette soit perceptible ».

Patrimoine

Le patrimoine est « très inégalement réparti » dans la population. En moyenne, les ménages possédaient 220 500 euros de patrimoine en 2004, mais seulement la moitié d'entre eux avaient un patrimoine supérieur à 118 000 euros. La part des ménages propriétaires de leur résidence principale a progressé continûment ces vingt dernières années, passant de 51% à 57%.


Tag(s) : #La revue de presse