Le Parlement autorise le licenciement des fonctionnaires de l'Etat

Le 23 janvier, l’Assemblée Nationale a adopté en deuxième lecture le projet de loi dit de "modernisation de la fonction publique" : Noyé au milieu de dispositions concernant les gardiens de musée ou l'autorisation d'absence pour vendanger, les députés ont adopté un article plaçant les fonctionnaires de l’Etat sous légide de l'article L351-12 du Code du travail.     
ils sont désormais éligibles à l’assurance chomage en cas de perte involontaire d’emploi selon Ia formule du rapporteur, Monsieur Battisti.

La garantie de l'emploi est donc supprimée. Avec elle, c’est l'essence méme du statut général des fonctionnaires qui disparait. Jusqu’à présent, le licenciement se limitait a des cas précis: individuels,
après constat d’insuffisance prafessionnelle, collectifs, par le biais rarissime d’une loi de dégagement des cadres.
Désormais les administrations et entreprises publiques ont les mains libres pour licencier et privatiser. A France Télécom et à La Poste, le spectre des plans sociaux devient une réalité.

Il s’agit d’une attaque sans précédent contre l’édifice républicain mis en place à la Liberation dans le droit fil du programme du Conseil National de Ia Résistance.



Pour plus de détails





Tag(s) : #La revue de presse