Le Président de la République intervient devant le Congrès : pour l’UNSA, un discours à plusieurs inconnues !

Annoncé comme un discours fondateur de l’acte II du quinquennat, l’intervention du Président de la République devant le Congrès réuni à Versailles laissera sur leur faim beaucoup de nos concitoyens touchés par la crise.

Si l’UNSA est en accord avec certains principes généraux affichés comme celui de lutter contre l’exclusion qui frappe les plus fragiles, elle ne peut que s’étonner du manque de réponses concrètes en termes d’emploi, de salaire et de formation.

Hormis l’annonce d’un grand emprunt - dont l’UNSA approuve le principe et qui s’apparente à un deuxième plan de relance - très peu des demandes de l’intersyndicale ont été prises en compte, qu’il s’agisse par exemple de la revalorisation des minima sociaux, des pensions et des retraites les plus basses.

En confirmant sa volonté de ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux qui part à la retraite, le Président de la République contribue à affaiblir le service public alors que les besoins en matière d’éducation et de santé n’ont jamais été aussi criants.

L’UNSA accordera une importance toute particulière à la déclinaison par le futur gouvernement des principes énoncés par le Président de la République.


Tag(s) : #Les communiqués de presse UNSA