L’impératif de rentrée de l’UNSA : défendre les emplois, protéger les salariés

Pour que l'article vous soit lu
 





Plus de 10 000 demandeurs d’emploi en plus en juillet. Comme d’habitude, les jeunes, les femmes et les plus de 50 ans sont les plus touchés. Le chômage des plus de 50 ans augmente de près de 30% sur un an. Les négociations sur les seniors qui doivent aboutir à la fin de l’année 2009 dans toutes les entreprises de plus de 50 salariés devront permettre de remédier à cette pratique discriminatoire qui consiste à faire des salariés âgés la première variable d’ajustement du marché du travail.
Même si les motifs d’entrée à Pôle Emploi restent concentrés sur les fins de CDD et les fins d’intérim, les licenciements pour motif économique augmentent de 4,4% au mois de juillet et la reprise des plans sociaux à la rentrée vont aggraver ce chiffre.
Pour l’UNSA, l’essentiel est de maintenir les emplois et de protéger les salariés dans les entreprises. C’est le but de notre action syndicale tant au niveau national qu’au niveau local sur le terrain, dans les entreprises. Par exemple, une meilleure indemnisation du chômage partiel que nous avons imposée au gouvernement a permis à ce jour de sauver des milliers d’emplois (l’accord national interprofessionnel du 8 juillet 2009 a acté cette question).
Reste à instaurer une meilleure indemnisation des chômeurs en fin de droits, à s’assurer du réel reclassement des salariés licenciés et à s’attaquer enfin à ce fléau qu’est le chômage des jeunes.
Ces questions essentielles seront la feuille de route de l’UNSA dans les mois à venir et devraient être à nouveau traitées lors de la prochaine intersyndicale qui doit se tenir au début septembre.

Share/Save/Bookmark




Tag(s) : #Les communiqués de presse UNSA