L’UNSA dit non aux déremboursements et à la forte augmentation du forfait hospitalier

Pour que l'article vous soit lu
 





Le gouvernement doit annoncer à la fin du mois de septembre le contenu du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS).

D’ores et déjà, l’UNSA tient à marquer son désaccord avec toutes mesures pénalisantes pour les malades.

La presse s’est fait l’écho d’informations laissant entendre que le gouvernement réfléchirait à une augmentation de 25% du forfait journalier en le portant à 20 euros par jour et à un déremboursement de certains médicaments d’usage courant.
Concernant le forfait hospitalier, cela reviendrait à facturer 600 euros pour un malade hospitalisé un mois, ce qui augmente de façon exorbitante le reste à charge des malades.

Tout en rappelant son opposition à ces forfaits ou franchises, l’UNSA demande le plafonnement du forfait journalier comme cela existe pour d’autres franchises. Ces mesures, si elles étaient confirmées, renchériraient de façon importante les cotisations à une mutuelle santé et risquent de conduire les plus défavorisés à ne plus y souscrire, renforçant ainsi leur précarité.


Share/Save/Bookmark





Tag(s) : #Les communiqués de presse UNSA