reformeFPT.jpgEric Woerth sur la mobilité : « Il faut faire sauter tous les verrous »

Pour que l'article vous soit lu
 





Sur le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite dans la fonction publique d’Etat, Eric Woerth souligne que malgré tout, l’Etat reste le premier recruteur en France, et ajoute que les besoins les plus importants sont dans l’Education nationale, la police, et à Bercy.

Sur la mobilité, il estime manquer un peu de recul pour évaluer les effets de la loi, d’autant qu’il reste des décrets d’application à adopter. Des décrets qui provoquent une certaine polémique avec les organisations syndicales, reconnaît-il. Mais il soutient qu’il faut « faire sauter tous les verrous », tout ce qui bloque les gens qui veulent bouger, dans le respect du statut.

Il revient aussi sur la situation des contractuels, évoquée par Nicolas Sarkozy lors de son intervention télévisée du mois de janvier. La question sera inscrite à l’agenda social 2010, « essentiellement pour lutter contre les abus d’ailleurs. Car les abus existent. Nous ne disons pas qu’il ne faut pas de contrats, mais il ne faut pas d’abus », soutient le ministre.





 Share/Save/Bookmark





Tag(s) : #Les réformes dans la Fonction Publique