Formation professionnelle : une réforme en deçà des attentes de l’UNSA

Pour que l'article vous soit lu
 





Adoptée définitivement par le Parlement, la loi relative à l’orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie est pour l’essentiel caractérisée par la création d’un fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels.

Cette mesure, reprise de l’accord national interprofessionnel du 7 janvier 2009, devrait favoriser l’accès à la formation des salariés et des demandeurs d’emplois les moins qualifiés. Encore faut-il que l’Etat apporte sa contribution financière.

Par ailleurs, la loi introduit un droit à l’information et à l’orientation dont l’effectivité nécessitera l’action d’un service public régionalisé encore en devenir. De même, pour la réforme annoncée des OPCA, la capacité à être plus proche des besoins de formation des salariés dépendra d’un regroupement qui reste à faire.

L’UNSA apprécie favorablement le renforcement des compétences du CNFPTLV (Conseil national de la Formation professionnelle tout au long de la vie) en matière d’évaluation des politiques de formation, tant au niveau national et régional, que sectoriel et interprofessionnel. Ces missions nécessiteront de nouveaux moyens humains et financiers. La portabilité du DIF, même encore limitée, est un pas supplémentaire vers le compte épargne formation dont l’UNSA est l’instigatrice.

L’UNSA regrette que la loi laisse de côté la nécessaire articulation entre formation initiale et formation continue. C’est une nouvelle occasion manquée d’instituer un droit à une formation différée permettant de compenser les insuffisances du parcours scolaire.

L’UNSA est hostile à l’entrée en apprentissage avant la fin de l’obligation scolaire ainsi qu’au développement d’un apprentissage sans employeur.

D’inspiration centralisatrice, les dispositions de la loi concernant le PRDF, (plan régional de formation professionnelle), ne contribueront pas à améliorer la gouvernance et l’efficacité des politiques de formation.

Enfin, dans cette période de crise économique où l’accent est mis sur la formation, l’UNSA constate que le droit à négocier sur cette question dans l’entreprise reste à conquérir.


Share/Save/Bookmark





Tag(s) : #Les communiqués de presse UNSA