reformeFPT.jpgL’Assemblée approuve l’intéressement collectif dans la fonction publique


Les députés de la majorité ont approuvé, le 8 avril, plusieurs mesures gouvernementales visant à instaurer dans la fonction publique l'intéressement collectif en fonction de la performance d'un service.

Au grand dam de l’opposition, le gouvernement a introduit, par le biais d’amendements de dernière minute au projet de loi sur la rénovation du dialogue social, plusieurs mesures instaurant l’intéressement collectif dans les trois fonctions publiques (Etat, territoriale et hospitalière).
Ces dispositions, qui ont été approuvées à main levée, feront l’objet d’un vote solennel le 27 avril à l’assemblée avec l’ensemble du texte sur la rénovation du dialogue social.

L’intéressement collectif a fait l’objet d’une discussion de dix mois avec les syndicats et a abouti, début mars, à un accord-cadre rejeté par les organisations syndicales. La gauche a dénoncé « un passage en force » qui va « à l’encontre de la conception même de dialogue social ».

Le secrétaire d’Etat à la Fonction publique Georges Tron a fait valoir que « mieux rémunérer les fonctionnaires en fonction de leurs niveaux de qualification et de responsabilité, comme de leur performance, est au coeur de la refondation salariale » promise par le président Sarlozy.
Le gouvernement veut donc mettre en place une prime qui chaque année récompensera la performance collective des agents des services les plus performants, sur des critères comme la qualité de service, la maîtrise des coûts, l’amélioration des conditions de travail ou encore le développement durable.

« Il s’agit en réalité d’instaurer la culture du résultat ! », a lancé le communiste Roland Muzeau, ajoutant que « le service public à la française est tenu de disparaître tant il apparaît peu rentable! ».
Catherine Lemorton (PS) s’est de son côté inquiétée de l’application de l’intéressement collectif à la fonction publique hospitalière : « donner des objectifs en terme de soins, ce n’est quand même pas la même chose que de donner des objectifs pour que les trains arrivent à l’heure! On est dans l’humain! ».

Share/Save/Bookmark

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Les réformes dans la Fonction Publique