reformeFPT.jpgRetraites: Eric Woerth ne redoute pas la mobilisation du 24 juin

manifs, j'y viens

 

Le ministre du Travail Eric Woerth a estimé jeudi, au lendemain de la présentation du projet de réforme des retraites, que la mobilisation serait "certainement forte" lors de la journée d'action intersyndicale du 24 juin, mais que le gouvernement ne la redoutait pas.


"Le 24 (juin), je pense que la mobilisation sera certainement forte, nous l'attendons, nous ne la redoutons pas", a déclaré sur RTL M. Woerth, qui a jugé "excessifs" les propos des syndicats qui lui ont demandé de retirer son projet de réforme.

L'intersyndicale CGT-CFDT-CFTC-Unsa-FSU-Solidaires organise une journée d'action interprofessionnelle le 24 juin sur le thème de la défense des retraites.

Interrogé sur la demande de certains syndicats de retirer son projet de réforme, le ministre a répondu: "tous ces propos qui disent +retirez ce projet+ sont très excessifs, la réalité c'est que si on retire le projet, il n'y a plus de système de retraite".

Eric Woerth doit recevoir à partir de jeudi les partenaires sociaux pour éventuellement amender le projet de réforme centré autour du recul de deux ans de l'âge légal de départ en retraite et de l'âge de départ à un taux plein garanti.

Le ministre a exclu de revenir sur ces mesures d'âge, mais s'est déclaré plus ouvert à une discussion sur les carrières et la pénibilité.

Au sujet des fonctionnaires, dont le taux de cotisations retraites va progressivement être aligné sur celui du privé, le ministre du Travail a écarté toute compensation.

"Non on ne compensera pas, car comment voulez-vous régler une question d'injustice entre salariés du privé et du public et dire en même temps on compense? Il faut regarder les choses en face et assumer, nous assumons", a-t-il déclaré.

Selon M. Woerth, "les fonctionnaires ont à peu près la même rémunération que les salariés du privé pour les catégories B et C, pour les cadres supérieurs c'est un peu moins".

"Ils ont la même retraite (...) on ne prend pas en compte les primes mais comme le taux de remplacement est plus élevé, ils ont la même retraite, un petit peu plus même que les salariés du privé, ce qui n'est pas normal c'est que les cotisations soient plus faibles", a poursuivi le ministre.

Pour les fonctionnaires, "nous augmentons sur 10 ans, cela fait 0,27 ou 0,28% par an, ce n'est pas beaucoup", a-t-il jugé.

 

 

24 juin tous dans la rue

 

 

 

 


Tag(s) : #Réforme des retraites